Logo

Pierre Seinturier

Photo-portrait de Pierre Seinturier assis les jambes croisées avec un pantalon beige et une chemise blanche

Graduated from the École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris, Pierre Seinturier exhibited at Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois (2021) and in New York following a residency as part of the “Hors les murs” programme at the Institut Français (2017). Winner of the Musée d’Art moderne et contemporain Partenaires Award, Saint-Etienne (2015) and the Salon de Montrouge (2013), he produced the poster for the 2020 Roland-Garros tournament.  

The artist is unveiling two posters for the 2024 Olympic and Paralympic Games. The first depicts an athlete in a park, hurdling over a bench in what looks like a dance step, emphasising the festive aspect of the Olympics. In the background, the city is firmly focused on hosting these 33rd Summer Games.  

The second poster is of Goalball, a discipline practised by sports men and women with a vision impairment. The figure is surrounded by a blurred and indistinct backdrop symbolising the lack of visual cues. The deliberately theatrical lighting reproduces those few seconds out of time and the silence that reigns before the start of a match.

Overview of the artistic posters exhibition at Quai de la Mégisserie.

Find out the history behind the posters by checking out our column about the artists.

En savoir plus sur Pierre Seinturier : 

Déjà plébiscité pour son affiche de Rolland Garros en 2020, Pierre Seinturier est un artiste déjà très apprécié des amateurs de sports. L'ancien élève de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs, dont il est sorti diplômé en 2011, cite régulièrement le cinéma lorsqu'on l'interroge sur ses sources d'inspiration. Chez lui, on retrouve par exemple des références au travail de James Cameron ou encore à la saga Star Wars.    

Autre spécificité de ses créations, le dessinateur aime dépeindre le moment juste avant l'action. Cette fois, en dévoilant son diptyque à l'occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques d'été 2024, il ambitionne aussi de refléter l'ambiance de fête qui s'empare du pas à l'approche du coup d'envoi de la compétition. Sur la première affiche, on aperçoit une joggeuse au cœur d'un parc dont le saut de haies au-dessus d'un banc ressemble à un pas de danse. Elle illustre à la fois le côté festif des Jeux, mais aussi la longue préparation à laquelle s'astreignent les athlètes afin de participer à la plus importante des manifestations sportives.    

La seconde affiche représente le Goalball, discipline pratiquée par des sportifs malvoyants. Le personnage évolue dans un cadre flou et indistinct, symbolisant l'absence de repère. L'éclairage, volontairement théâtral, retranscrit les quelques secondes hors du temps et le silence régnant avant le début d'un match. Le public qui se prépare à assister au match, démontre aussi que le handisport s'impose de plus en plus comme un spectacle populaire où on célèbre les valeurs olympiques.

Vue d’ensemble de l’exposition des affiches artistiques sur le quai de la Mégisserie.

Découvrez l’histoire derrière les affiches en consultant notre éditorial dédié aux artistes

Une joggeuse au cœur d'un parc dont le saut de haies au-dessus d'un banc ressemble à un pas de danse

PIERRE-SEINTURIER

Dans un stade juste avant le début d'un match de Goalball, le public se prépare à assister au spectacle

PIERRE SEINTURIER