Logo

L'Olympiade Culturelle fait l'Olympia !

Default alternative text

L’Olympiade investit un lieu qui lui ressemble… à deux lettres près. Bienvenue à L’Olympia, à Paris, pour 3 jours de fête unique – et gratuite – du 22 au 24 juillet. Nous serons alors à trois jours seulement de l’événement planétaire de l’année !

Je réserve mes billets !

Accéder à la billeterie

Paris 2024 présente la quintessence de l’esprit de l'Olympiade Culturelle dans un lieu prestigieux et emblématique de la vie culturelle française : L’Olympia, en plein cœur de Paris. Pendant 3 jours, le public pourra découvrir une programmation pluridisciplinaire foisonnante et répartie dans tous les espaces du mythique music-hall sous forme de parcours et de soirées pleines de surprises !

Quand on demande aux personnes qui vivent à Paris comme à celles qui y sont de passage quelle est leur salle de spectacle préférée, elles répondent presque toujours l’Olympia, au 28 Boulevard des Capucines, en plein cœur de la capitale.

Il faut dire que les images ne tardent pas à surgir lorsqu’on prononce ces trois syllabes à l’énoncé magique : clichés en noir et blanc de Jacques Brel, Gilbert Bécaud ou Edith Piaf, photographies des Beatles pour leurs premiers concerts en France (en lever de rideau de Sylvie Vartan, en 1964 !), mais aussi résidences marquantes de Barbara, Nougaro, Lavilliers ou plus récemment Etienne Daho, autant de chanteurs et chanteuses qui ont toujours considéré l’ancien music-hall – rénové en 1997 – comme leur seconde maison. Un lieu où ils se sentent bien, et où l’écoute du public a comme un caractère sacré.

À quoi tient la magie de l’Olympia ? À la rondeur élégante de ses formes intérieures, aux teintes de rouge foncé qui créent une si belle unité ? A l’âme qui hante (en bien !) ses murs ayant successivement accueilli des montagnes russes en bois (c’était en 1888, et fort heureusement, cela ne dura pas longtemps), des spectacles de french cancan, des numéros de transformistes et de contorsionnistes, toutes sortes de concerts de music-hall, mais aussi des séances de cinéma pendant plusieurs années ? À son émouvante longévité, la salle ayant fêté ses 130 années d’existence en 2023 ? Une chose est sûre : l’Olympiade Culturelle nous a gâtés en faisant le choix d’y célébrer l’imminence des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris. 

Ce sera du 22 au 24 juillet, et pour partager avec vous l’essentiel du programme, nous vous proposons une déambulation à l’intérieur même du bâtiment historique. Vous nous suivez ?

En vérité, même les spectateurs les plus familiers de ces lieux ne les ont jamais vus de manière aussi complète, des coursives aux coulisses, de la grande salle jusqu’aux sous-sols… et même jusqu’au parking, véritable cathédrale de béton qui fera office, pour la première fois dans l’histoire de l’Olympia, d’espace de représentation artistique. 

Nous voici donc à l’intérieur du 28 Boulevard des Capucines, après avoir franchi le légendaire porche surplombé des lettres lumineuses mettant en lumière la programmation du jour. Nous avançons d’une quarantaine de mètres pour déboucher sur l’impressionnant foyer. C’est de ce point central que chaque jour, à 14 et 16 heures, débutera un parcours déambulatoire scandé en quatre propositions artistiques inédites, conçues et présentées dans des espaces particuliers de l’Olympia. 

Les parcours 14h & 16h 

Default alternative text
Out of The Blue
Première proposition : le spectacle « Out of the Blue » de Frédéric Vernier et Sébastien Davis-VanGelder, mêlant apnée, acrobaties et performances aquatiques dans un bassin en verre spécialement aménagé pour l’occasion. Où ça ? Dans le parking, donc ! Etonnant, non ? Qui aurait pensé, qu’un jour, quatre hommes nageraient à l’Olympia ?
En savoir plus
Default alternative text
A l'unisson
Puis retour vers le foyer pour la création chorégraphique « A l’Unisson », portée par le champion paralympique et artiste Arnaud Assoumani et le chorégraphe Mourad Bouayad. Incarné par une troupe de vingt danseurs, ce spectacle puissant et engagé mêle à parité des amateurs (en situation de handicap ou non), des athlètes paralympiques et des artistes professionnels qui se donnent la réplique dans un remarquable travail d’écoute et d’entraide. Il se murmure d’ailleurs que des sportifs stars pourraient se mêler aux danseurs…
En savoir plus
Default alternative text
Live Magazine
Pour le troisième temps de ce parcours « art et sport » riche en surprises, l’Olympiade Culturelle renouvellera sa collaboration avec le Live Magazine, dont le format unique à la croisée du journalisme et du spectacle vivant rencontre un succès bien mérité. Nous serons cette fois dans la salle de billard de l’Olympia, classée aux Monuments Historiques, et habituellement fermée au public. Une chance unique de pénétrer dans ce lieu très confidentiel, un temps fréquenté par Bob Dylan, Joan Baez, Paul McCartney, Jacques Brel et tant d’autres artistes venus s’y distraire avant de monter sur scène.
En savoir plus

Enfin, quatrième proposition artistique : en retraversant la grande galerie de l’Olympia (menant de l’entrée au foyer), vous pourrez découvrir une installation d’art numérique déclinée sur 8 grands écrans numériques. Tantôt spectaculaires, oniriques ou décalées : les œuvres d’une dizaine d’artistes contemporains internationaux interrogent nos sens et notre rapport au sport et à son histoire.

Mais il est maintenant grand temps d’entrer dans la mythique salle de concert, non ?

Voici ce qui vous attend les 22, 23 et 24 juillet : un spectacle en trois parties avec un programme commun pour les deux premiers actes, et des surprises exclusives chaque soir en troisième partie.

Les grandes soirées à 19h30

Default alternative text
Entre Ciel et Terre
Une création in-situ présentée par Damien Droin (compagnie Hors-Surface), ex-athlète gymnaste, vice-champion de France, qui a fait de sa spécialité, le trampoline, le cœur de son art. Le temps d’un moment suspendu entre ciel et scène, cinq interprètes évolueront sur « l’Accronet », un agrès géant construit spécialement pour l’occasion.
En savoir plus
Default alternative text
Level Up
Un extrait de la nouvelle création du chorégraphe Amala Dianor, premier danseur hip-hop ayant intégré le prestigieux Centre National de Danse Contemporaine d’Angers. Le spectacle retrace les 50 ans du Hip-Hop en parcourant toutes les techniques de l’électro au voguing, la pantsula, le krump, l’afro, le waacking, le hip hop new style... Un voyage électrique, avec des performeurs dotés d’une énergie de tous les diables, et un niveau technique et sportif qui s’annonce particulièrement élevé.
En savoir plus

Puis, en troisième partie de soirée un programme différent chaque soir, autour du thème de la « battle ». 

Default alternative text
Battle Bande Dessinée/Breakdance
Le premier soir (lundi 22 juillet), des illustrateurs (Chloé Wary, Diane Truc, Charles Berberian et David Prudhomme) et des breakers de renom s’affronteront au cours d’un show présenté en partenariat avec le Festival International de la Bande-Dessinée d’Angoulême et l’association RStyle dirigée par François Gautret, référence mondiale du hip-hop.
En savoir plus
Default alternative text
Chessboxing - 23 juillet 21h30
Le deuxième soir, place à un sport nouveau : le chessboxing, sport mêlant boxe et jeu d’échecs et inventé par l'auteur de BD Enki Bilal lorsque parut, en 1992, sa bande-dessinée Froid Équateur. S’attendre ce soir-là à un match d’anthologie, l’équivalent d’un championnat du monde masculin en 6 rounds d'échecs et 5 rounds de boxe, le tout sous la direction très active d’Enki Bilal en personne !
En savoir plus
Default alternative text
Jam Session Ibrahim Maalouf et Bob Beamon - 24 Juillet
La star internationale de la scène jazz Ibrahim Maalouf, trompettiste hors pair, invitera Bob Beamon, légende des Jeux Olympiques, né en 1946, à le rejoindre sur scène. Aujourd’hui percussionniste dans un groupe de jazz newyorkais, Beamon est l’auteur d’un des sauts les plus extraordinaires de toute l’histoire de l’athlétisme moderne. Aux Jeux de Mexico en 1968, Bob Beamon établissait un nouveau record du monde du saut au longueur, record qui restera invaincu pendant 23 ans : 8 mètres 90, soit un incroyable gain de 55 cm sur le record précédent !
En savoir plus

Je réserve mes billets !

Billetterie de l'événément